Orchia d’Orio en concert au poulailler cistercien de Calcassac

piano au poulailler cistercien de CalcassacC’est dans le respect des normes sanitaires actuelles, en semi-plein air, que la pianiste concertiste et compositrice Orchia d’Orio organise, au cœur de la grange cistercienne médiévale de Calcassac, deux concerts inédits au « poulailler cistercien », le dimanche 12 et le mardi 14 juillet à 18h.

Si le mot « poulailler » rappelle l’étage le plus haut de l’opéra, le poulailler de la Granjeonne de Calcassac ne manque pas moins de charme, bien qu’il soit encore en cours de restauration : les devises latines gothiques qui l’ornent évoquent l’époque où moines et convers avaient jadis investi et animé ce lieu.

La bâtisse est sise dans un environnement de bocages et prairies bio, entièrement réarboré par les soins d’Orchia d’Orio depuis 2009, où la Nature et le bien-être animalier ont à présent repris pleine existence. Le public est reçu parmi les animaux de basse-cour en liberté.
Il y a un petit côté « Marie-Antoinette » dans ce charme bucolique et élégant à fois.

Orchia d’Orio, dont on connaît l’impressionnisme romantique au piano et les univers baroques et chevaleresques à l’orgue, compte parfaire le dépaysement et l’immersion dans un espace-temps poétique en jouant des œuvres inédites inspirées par la Nature et présenter aussi l’album Western Light qu’elle a composé en septembre dernier pour la tv.

Bords de Rivière, Coquelicots sous le Vent, Hirondelle seront autant de morceaux en résonance avec la vie naturelle autour de Calcassac.

Les œuvres d’Orchia d’Orio ont ce pouvoir de plonger instantanément l’auditeur dans des souvenirs personnels, des visions oniriques, des films intérieurs poétiques qui ressourcent l’âme. Gageons que ces concerts intimistes qui surplombent les vallons lomagnols, dans un site historique (plus vieux lieu de Beaumont de Lomagne) apporteront une note d’espoir et une vibration régénérante aux privilégiés qui y assisteront.

Sur réservations:
Petite innovation dans ce monde où la technologie crée un filtre entre l’humain et son environnement : les portables et appareils photographiques sont invités à rester dans la voiture, non autorisés sur le site, de sorte que l’immersion sensorielle et le voyage intime soient entiers.

Les réservations s’effectuent en ligne, avant le 6 juillet, sur le site www.orchiadorio.com, page Boutique/ Billets. Participation : 17 euros. Collation bio de l’amitié incluse. Dimanche 12 et mardi 14 juillet, 18h. Itinéraire envoyé avec les billets. Places limitées.”

Marilys Lagarrigue, Petit Journal du 82, 4 juillet 2020.

Leave a Reply

© Orchia D'Orio 2018 - Mentions légales
UA-115156651-1