Biographie

PIANISTE CONCERTISTE COMPOSITRICE

ATYPIQUE ET RICHE. Le parcours d’Orchia d’Orio révèle une réelle vocation et une personnalité riche et atypique.
Citée par la presse dans le top 30 des personnalités qui font bouger la Région Occitanie en janvier 2018, Prix international d’interprétation Déodat de Séverac, prix SACEM et divers 1ers prix nationaux de création, compositrice officielle pour l’OSJ international (création à Londres en 2010), formée dans sa jeunesse à la technique russe par Simone Perrier, concertiste en France et à l’étranger, ex-professeur du Conservatoire de Montauban, Médaille d’Or à l’Unanimité de piano, plus jeune organiste titulaire du Sud-Ouest de 11 à 17 ans, Orchia d’Orio se distingue par l’originalité et la sensibilité exceptionnelle de ses compositions et de ses récitals.
Si l’artiste se produit essentiellement au piano solo, parfois à l’orgue, elle compose depuis 1996 des récitals qui sont des concepts à part entière où se mêle aussi le chant, ainsi que pour musique de chambre ou orchestre.

 

20 ANS DE CREATION. Créations pour piano ou musique de chambre se succèdent. Ainsi Chamber Love Music (2015), hymne à la rencontre amoureuse et à l’éternelle âme de l’enfance, honore des poèmes chantés de J. Joyce et de R.L. Stevenson.  Chi Va Piano Solo (2013) récital d’un romantisme impressionniste fait la part belle à l’élément aquatique et à la nature. En 2016/2017, c’est l’esprit slave, élégant et nostalgique  de la Pologne qui traverse MazurKaresse au piano.

Le Cantique Spirituel de Saint Jean de la Croix (2005), en ancien castillan, a fait l’objet d’un somptueux récital pour violoncelle, piano et chant avec Adrien Frasse-Sombet.

Tornèm la Sorga (2003) fut une de ses premières créations romantiques sur des poèmes en occitan, sur poèmes de Joan Chaubet et Dédé Calvet. Le morceau “La Mort del vielh casse” a fait l’objet d’un mention spéciale à l’Académie des Jeux Floraux Toulousains en 2005.
Un émouvant Ave Maria figure parmi sa musique sacrée avec chant.

Orchia d’Orio compose aussi pour orgue ou orchestre.
Sa Sonnerie Baroque Hippocadra (2015), pour deux trompettes, timbales et orchestre à cordes, écrite pour des cérémonies équestres de prestige, est un exemple de perfection baroque.

Actuellement, Orchia d’Orio compose d’après des personnages forts du passé. La Sonate Napoléon en Egypte, inspirée par l’historien Eric Teyssier et Grand-Mère Yvonne, ramènent au présent de prégnants caractères. Un opéra vénitien, Onesta, est aussi en cours d’écriture.

 

ALBUMS ET LIVRES VARIES. Plusieurs albums CD émaillent son parcours (Fées, oeuvres pour piano 1996, 2000, renommé 1996, Eclosion. Tornèm a la Sorga, 2003, Cantique Spirituel 2005, Duo Paris-Venise 2007, Ave Maria, best of OdO, 2008, Orgue, OSJ et Orchia d’Orio, 2010, Chi Va Piano Solo, 2015). L’album MazurKaresse, à l’esprit slave, nostalgique et élégant est attendu pour juin 2018.

Un album CD de création baroque et chevaleresque sera enregistré, durant l’été 2018, sur le prestigieux orgue Moucherel de Cintegabelle.

Un livre a été édité en 2016, illustré par Guy Coanus, Le Piano de la Mer : ce conte, très autobiographique, honore la Musique et le pouvoir de celle-ci, capable de traverser l’adversité et de transmuter l’existence. L’histoire exalte le défi de vivre selon ses rêves et son désir profond quoi qu’il advienne.
Dans l’opuscule Le Dessous des Notes,  la créatrice révèle la genèse de ses œuvres pour piano.

 

LA VOCATION D’UNE TRANSMISSION. Enfin, Orchia d’Orio transmet sa propre conception, très affinée, de la technique russe de piano lors de stages et masters classes. Son objectif est de permettre aux disciples d’acquérir une réelle autonomie et une variété de touchers, gestes adéquats et sons face au répertoire rencontré.

 

DES CONCERTS COMME DES VOYAGES. Conçus comme des voyages voire rituels à part entière, où les morceaux sont introduits par des sortes de haïkus déclamés, les concerts d’Orchia dOrio entraînent les auditeurs dans un voyage onirique puissant, qui parle au cœur de chacun, d’un langage intime et universel à la fois.
D’une écriture résolument classique, la portée émotionnelle et actuelle des œuvres d’Orchia d’Orio se situe dans la veine des actuels grands compositeurs de musique de films : John Williams, Danny Elfmann, etc, tout en évoquant la poésie profonde d’un Chopin, Ravel, ou Scriabine…

 

LA BEAUTE POUR TOUS. Néophytes comme amateurs éclairés trouvent plaisir et matière dans les œuvres d’Orchia d’Orio. La musicienne est fortement engagée à développer un lien et un ancrage culturel au sein des jeunes, souvent écartés des charmes et de la richesse de la musique classique, et qu’elle considère comme futurs transmetteurs des racines, des beautés et de la mémoire. Ses univers parviennent à convaincre aisément le jeune public et à susciter un enthousiasme sensible et fédérateur.

 

CV

© Orchia D'Orio 2018 - Mentions légales
UA-115156651-1